Sélectionner une page

Cancer Espoir Métabolique

L’Association Espoir métabolique a été créée pour les malades du cancer, afin de les informer sur les dernières recherches scientifiques. Nous défendons une médecine intégrative, conscients que nous sommes des êtres aux multiples dimensions.

SOYEZ ACTEUR DE VOTRE SANTÉ

Approche métabolique

du cancer

L’accumulation de mutations génomiques est généralement présentée comme étant la cause première du cancer.

Cependant, de nombreuse études de par le monde montrent qu’une modification du métabolisme énergétique favorise les mutations génomiques associées à la poursuite de la progression du cancer.

Par conséquent, la vision du cancer comme étant une maladie métabolique nous paraît devoir être considérée très sérieusement.

Cette vision du cancer, nous la devons à Otto Warburg, prix Nobel en 1931. Otto Warburg reste à ce jour l’un des seuls scientifiques à avoir été nominé 47 fois pour le prix Nobel durant sa longue carrière scientifique.

Il a démontré qu’un changement dans le métabolisme énergétique des cellules, dû à un manque d’oxygène, est la cause première du cancer. Les cellules exposées à un environnement faible en oxygène modifient leur fonctionnement pour générer de l’énergie, principalement avec le glucose (c’est le phénomène appelé glycolyse).

La conséquence est une surproduction d’acide lactique. Un excès d’acide lactique créera un microenvironnement tumoral acide et favorisera l’inflammation, ce qui permettra aux cellules cancéreuses de se développer et de progresser plus facilement.

Les cellules cancéreuses ont des caractéristiques métaboliques uniques qui les distinguent des cellules normales. Cela conduit à se demander s’il est suffisant de traiter le cancer comme une tumeur maligne qui serait apparue de manière inattendue dans le corps, sans tenir compte de sa cause profonde. Il faut enquêter sur les causes favorisant la survenue d’un cancer dans un organisme sain et y remédier, c’est notre profonde conviction.

Traiter le cancer comme une maladie métabolique est par conséquent considéré comme vital. Il nous paraît donc essentiel de considérer et de traiter le cancer comme la conséquence d’un désordre métabolique, en prévention bien sûr, ou en complément d’un traitement conventionnel le cas échéant.

Le rôle de la mitochondrie

Le cancer est une maladie qui fait peur, son étiologie réside dans un dysfonctionnement de la mitochondrie. La mitochondrie est un organite intracellulaire ayant de nombreuses fonctions, entre autres la production d’énergie sous forme d’ATP . Lorsque la mitochondrie joue son rôle correctement, le fonctionnement normal d’une cellule saine est la combustion, grâce à la présence d’oxygène ( on dit qu’elle “brûle”). Dans le cas contraire, la cellule en manque d’oxygène va se mettre à “fermenter”, et commencer à se diviser anormalement.

Le cancer est une maladie qui fait peur, son étiologie réside dans un dysfonctionnement de la mitochondrie. La mitochondrie est un organite intracellulaire ayant de nombreuses fonctions, entre autres la production d’énergie sous forme d’ATP . Lorsque la mitochondrie joue son rôle correctement, le fonctionnement normal d’une cellule saine est la combustion, grâce à la présence d’oxygène ( on dit qu’elle “brûle”). Dans le cas contraire, la cellule en manque d’oxygène va se mettre à “fermenter”, et commencer à se diviser anormalement.

À partir de ce moment, les déchets vont s’accumuler, favorisant ainsi l’installation du cancer. La différence entre une cellule normale et une cellule cancéreuse dépend donc du bon ou du mauvais fonctionnement de la mitochondrie. Le métabolisme des cellules cancéreuses décrit par Otto Warburg est appelé «effet Warburg».

Nous vous conseillons d’écouter cette vidéo si vous voulez en apprendre plus.

Nous vous conseillons d’écouter cette vidéo si vous voulez en apprendre plus.

Aller plus loin 

Le métabolisme est l’ensemble des réactions qui accompagnent au sein d’une cellule la production d’énergie utilisable par celle-ci.

La digestion transforme nos aliments et aboutit à la création d’ATP (Adénosine TriPhosphate) qui procure à nos cellules l’énergie utilisable pour fonctionner.

Comment le fonctionnement métabolique se dérègle-t-il ?

Le sang a différentes fonctions, dont celle d’apporter à l’organisme tout ce dont il a besoin (aliments et oxygène pour les brûler). Si la machine se dérègle, les cellules ne pourront donc pas se nourrir normalement, mais ne vont pas mourir pour autant, car à défaut d’oxygène, certaines arriveront à survivre en transformant les glucides (sucres) par fermentation, devenant ainsi des cellules cancéreuses.

Le rôle de l’inflammation (sous la forme d’un pavé à cliquer) De nombreux cancers se développent à la suite d’ une inflammation chronique , qui est connue non seulement pour favoriser leur prolifération, mais aussi leur survie et leurs migrations (métastases)

Un environnement tumoral inflammatoire est associé à des réactions immunitaires et à une résistance au traitement.

Nous pensons donc que combattre l’inflammation excessive est une cible essentielle pour le traitement du cancer.

Si elle persiste, l’inflammation entraîne un gonflement des tissus qui, petit à petit, durcissent.

 

L’oxygène n’arrive plus en quantité suffisante, les cellules vont devoir s’adapter pour survivre. Il s’ensuit généralement une modification qui va aboutir à la formation de cellules capables de se reproduire sans oxygène.

Nos défenses naturelles entrent alors en action pour les détruire.

Le plus souvent, ces défenses ne suffisent pas et des tumeurs commencent à se développer.

L’inflammation est causée par plusieurs facteurs.

Dans le cancer du poumon par exemple, on parlera du tabac et de l’irritation des bronches par le gaz carbonique.

On trouvera aussi parfois un virus, ou aussi l’usage excessif d’alcool, ou l’exposition de la peau aux brûlures du soleil, la liste n’étant pas exhaustive.

Le dérèglement de certains organes peut aussi provoquer l’inflammation, comme par exemple les reflux gastriques qui conduisent à des irritations de l’œsophage.

Il y a en fait une très grande variété de possibilités d’inflammation.

Certains cancers ne paraissent pas, au premier abord, être liés à une inflammation mais ils réagissent pourtant au même traitement, ce qui laisse supposer que les causes sont les mêmes …

La solution est donc de faire disparaître l’inflammation.

espoirmetabolique@gmx.fr